DON JUAN

ATERBALLETTO (IT)

Danse

samedi
03 Déc 20h30

Théâtre Le Forum à Fréjus - Salle Gounod (850 places)

Durée : 1h40

« Don Juan » ici et maintenant : dans sa dernière création, Johan Inger, chorégraphe coqueluche de la danse contemporaine en Europe, éclaire le grand mythe de Don Juan et transporte l’archétype du coureur de jupons à
notre époque actuelle. Avec les danseurs du célèbre Aterballetto, principale compagnie de danse contemporaine d’Italie, il dévoile les émotions des personnages dans une chorégraphie puissante !

Tarif C : de 17 à 35 €

S’attaquer à un mythe aussi éculé que Don Juan est un véritable défi artistique. Et créer un Don Juan à l’épreuve du contexte de #metoo est un défi dans le défi. C’est le pari réussi du chorégraphe suédois Johan Inger. S’il reprend les grands thèmes attendus de la figure de Don Juan, Inger présente quelques variations qui modernisent la lecture du personnage et voit précisément en lui l’occasion de sonder la psychologie complexe d’un serial lover. Il remplace ainsi, dans une lecture quasi freudienne, la figure du Commandeur par celle de la mère de Don Juan.

Alternant scènes intimes et grands ensembles, le ballet conserve de bout en bout toute son énergie, soutenue par la théâtralité de la gestuelle et de la trame, par la nouvelle composition musicale de Marc Álvarez, inspirée de Gluck et Mozart, et par des danseurs aussi virtuoses qu’investis.

Chorégraphie : Johan Inger
Composition musicale originale : Marc Álvarez
Orchestrée et dirigée par : Manuel Busto avec Orquesta de Extremadura
Dramaturgie : Gregor Acuña-Pohl
Décors : Curt Allen Wilmer avec estudiodeDos
Costumes : Bregje van Balen
Lumières : Fabiana Piccioli
Direction de la mise en scène : Carlo Cerri
Assistant chorégraphe : Yvan Dubreuil

« Les jeunes danseurs habitent le plateau de leurs pas amples, grands sauts et larges battements chaloupés. Dans leur interprétation, la danse s’affirme comme une formidable conteuse qui emporte le public avec elle sans frein ni retenue. Ce Don Juan regorge de séquences éclatantes, en particulier des scènes de groupes à l’énergie spectaculaire. »

Marie-Valentine Chaudon, La Croix

Aucune annonce pour le moment !

Voir la bande annonce