DIX ANS APRÈS

Auditorium du Palais des Congrès de Saint-Raphaël
Mardi 26 octobre 2021, 20h30
Durée 1h25

 

Dix ans après

Auteur : David Foenkinos
Metteur en scène : Nicolas Briançon

Avec :
Bruno Solo dans le rôle de Pierre
Mélanie Page dans le rôle de Nathalie
Julien Boisselier dans le rôle de Yves

Assistante à la mise en scène : Mathilde Penin
Scénographie : Jean Haas
Accessoiriste : Bastien Forestier
Costumes : Michel Dussarrat
Lumières : Jean-Pascal Pracht

Production : Richard Caillat Arts Live Entertainment

 


« L’alchimie entre un texte parfaitement écrit et trois acteurs irréprochables met le public dans un état de joie communicative. Tout est léger et d’une incroyable drôlerie. »
UN FAUTEUIL POUR L’ORCHESTRE

RÉSUMÉ
Faut il présenter son meilleur ami à la femme qu’on aime ?
Faut-il dîner tous les jeudis soir avec Bernard et Nicole ?
Les gens pauvres s’aiment-ils plus longtemps que les riches ?
Peut-on choisir son successeur quand on quitte sa femme ?
Un écrivain est-il forcément plus drôle qu’un assureur ?
Faut-il rompre avant ou après le dessert ?

À toutes ces questions, Mélanie Page, Bruno Solo et Julien Boisselier apportent une réponse au Palais des Congrès le 26 octobre !

 


BIOGRAPHIES

David Foenkinos, auteur

David Foenkinos est né en 1974 à Paris. Il est l’auteur de seize romans, traduits en plus de quarante langues. En 2009, son roman « La délicatesse » a dépassé le million d’exemplaires en France. Avec son frère, il en a réalisé l’adaptation cinématographique avec Audrey Tautou dans le rôle principal. En 2014, l’adaptation du roman « Les souvenirs » par Jean-Paul Rouve a dépassé le million d’entrées. En 2014, il a publié Charlotte, un récit évoquant le destin tragique de la peintre Charlotte Salomon. Ce roman a obtenu le Prix Renaudot et le Prix Goncourt des Lycéens et a été le plus gros succès d’un roman français cette année là. En novembre 2017, Stéphane et David sortent leur second film « Jalouse» avec Karin Viard dans le rôle principal. Son dernier roman « Deux Soeurs » est sorti en février 2019. Tout récemment, son roman « Le mystère Henri Pick » a été adapté au cinéma avec Fabrice Luchini et Camille Cottin dans les rôles principaux. David Foenkinos a par ailleurs écrit pour le théâtre : sa dernière pièce « Le plus beau jour » est passée en prime time sur France 2, avant la cérémonie des Molière en 2016.
Les pièces de David Foenkinos sont représentées dans le monde entier par l’agence Drama – Suzanne Sarquier, www.dramaparis.com


Bruno Solo

À la fois acteur, producteur, réalisateur, metteur en scène et scénariste, Bruno Solo se promène entre écrans, scènes et plateaux. Il se fait connaître en 1990 avec Yvan le Bolloc’h dans le Top 50 et le Plein de Super avant d’être repéré par le cinéma qui lui offre son 1er rôle dans « Tom est tout seul ». Il enchaîne ensuite différents projets comme « La Vérité si je mens », puis « 1000 Bornes », « Restons groupés », « L’homme de ma vie », « Livraison à domicile » ou « Rien que du bonheur » (avec Barbara Schulz). Il cosigne également les scénarios de « Grève Party » et de « Jet Set » de Fabien Onteniente puis coproduit et développe le format court « Caméra Café » avec Yvan Le Bolloc’h et Alain Kappauf. Succès couronné par la réalisation du long métrage « Espace Détente » en 2005 suivi par « Le Séminaire » en 2009. Il met également en scène Denis Maréchal dans « Denis Maréchal passe la seconde » (2007-2010). Il poursuit bien évidemment sa carrière de comédien tant à la télévision avec « Madame Sans-Gêne de Philippe de Broca » où il interprète Napoléon aux côtés de Mathilde Seigner, « Jusqu’à l’enfer » (adapté de Georges Simenon), « Accusé Mendès » où il incarne Pierre Mendès France. On a pu l’apercevoir également dans « Deux flics sur les Docks » , « La Mort d’Auguste » d’après Georges Simenon et avec Jean-Pierre Darroussin, « L’Accident » une mini-série qu’il coproduit et coécrit ou encore « Un Avion sans Elle » et « L’Enfant que je n’attendais pas ». Tout cela, tout en gardant un oeil sur le cinéma avec « Le Bénévole » de Jean-Pierre Mocky, « Mon Colonel » avec Olivier Gourmet, « Pur week-end » avec Kad Merad, « 600kg d’or pur » avec Clovis Cornillac, « Être » ou encore
« Bancs Publics » de Bruno Podalydès et « Brèves de Comptoir » de Jean-Michel Ribes. Parallèlement, au théâtre, il joue avec Léa Drucker dans « Le Système Ribadier » de Georges Feydeau, « Dans L’Ouest Solitaire» avec Dominique Pinon (mise en scène de Ladislas Chollat), successivement avec Samuel Le Bihan, Charles Berling et Stéphane Guillon dans « Inconnu à cette adresse » de Kressmann Taylor. Il poursuit avec « Tilt ! » de et avec Sébastien Thiéry mis en scène par Jean-Louis Benoit, deux captations en direct pour les Molières, « La Station Champbaudet » d’Eugène Labiche puis « Un petit jeu sans conséquences », deux spectacles mis en scène par Ladislas Chollat. « Enfin, L’Heureux Élu » d’Éric Assous dont la tournée prend fin en janvier 2018 et « Baby » de Jane Anderson, pièce mise en scène par Hélène Vincent.

Mélanie Page

Après avoir pratiqué 10 ans de danse, Mélanie suit des cours de théâtre à Paris. Elle commence ainsi sa carrière sur les planches en interprétant la Juliette de Shakespeare. Elle tourne aussi pour la télévision dans quelques séries comme « Madame le proviseur », « Sous le soleil » ou « Les Boeufs Carottes » et commence à tourner pour le cinéma dans des petits rôles, notamment « Jeanne d’arc » de Luc Besson. Au théâtre on la voit ensuite dans «Huis Clos » au Théâtre Marigny mis en scène et interprété à ses côtés par Robert Hossein. Elle poursuit sa collaboration avec Robert Hossein en interprétant Joséphine de Beauharnais dans « C’était Bonaparte » au Palais des Sports. Au cinéma, elle joue dans « Tu vas rire mais je te quitte » de Philippe Harel, « On va s’aimer » d’Ivan Calberac ou encore « Je vais te manquer » d’Amanda Sthers. Elle partage également l’affiche de la pièce à succès « L’heureux élu » mis en scène par Jean-Luc Moreau, aux côtés de Bruno Solo, Yvan Le Bolloc’h, David Brécourt au Théâtre de la Madeleine. Mais aussi « Le Temps qui reste » de Philippe Lellouche ou plus récemment, « Le jeu de la Vérité » mit en scène par Marion Sarraut.

Julien Boisselier

Julien Boisselier fait ses classes au cours Florent avant de rentrer Conservatoire national de la rue Blanche en 2003. Révélé au cinéma dans le film « Les portes de la gloire » de Christian Merret Palmair et « Je vais bien ne t’en fais pas » de Philippe Liorret on le remarque également dans de nombreux téléfilm dont « Des fleurs pour Algernon » réalisé par David Delrieux. Parallèlement au cinéma et à la télévision il joue au théâtre dans de nombreuses pièces notamment au côté de Anne Brochet dans « Vie Privée » de Pierre Laville ou de Sara Giraudeau dans « Zelda et Scott » de Renaud Meyer.