PROGRAMME DE SALLE : Vertikal

Ayant gagné le prix du meilleur jeune chorégraphe au Festival international de danse de Wolfsburg en 2004, a 31 ans, il enchaîne les victoires :
– Prix SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) en 2006 ( prix attribué
uniquement à un auteur confirmé et à un nouveau talent).
– Trophée des « Lumières de la culture » catégorie danse en 2006.
– Officier dans l’ordre des arts et des lettres, nomination Chevalier dans l’Ordre national
de la Légion d’honneur en 2012.
– Médaille d’honneur de la ville de Lyon en 2013.

 

Il collabore avec des danseurs, chorégraphes, musiciens et pleins d’autres, comme Kader Attou, le Quatuor Debussy, Jeannot Painchaud, Claudia Stavisky, Adrien Mondot, etc.

Il créé en 2009 le centre chorégraphique Pôle Pik qu’il dirige depuis. C’est alors le deuxième chorégraphe issu du hip-hop, avec Kader Attou, à la tête d’un CCN en France.

Puis il s’intéresse à la danse verticale qui demande à la fois une maitrise du corps et une conscience de l’espace dans et sur lequel elle est pratiquée.

Dans cette nouvelle dimension du hip-hop de Mourad Merzouki, les danseurs occupent tout l’espace possible, au sol, sur les murs, dans les airs, apportant légèreté et fluidité au spectacle et aussi un brin de magie.

Vertikal est un pas vers une nouvelle dimension de la danse, encore peu exploitée. C’est un spectacle qui permettra de nous envoler vers une création artistique bousculant complètement les codes.

« Pour cette nouvelle création, je désire aborder un nouvel espace, celui de la verticalité. À travers un dispositif proposé par la compagnie Retouramont et Benjamin Lebreton, et accompagné d’une dizaine de danseurs au plateau je me confronterai à un environnement où le mouvement se joue de la gravité.
Je n’ai eu de cesse à travers mes créations d’aller à la rencontre de ce qui m’était étranger, que ce soit la musique classique, les arts numériques, la danse contemporaine… C’est aussi l’envie de revenir à la matière, physique, après avoir exploré la 3ème dimension dans Pixel.
Tout semble possible, la chute comme l’élévation. Le rapport au sol, si primordial pour le danseur hip-hop, sera fondamentalement modifié. Les jeux de contacts entre les interprètes seront bousculés : le danseur pourra tour à tour être socle et porteur ou au contraire voltigeur, marionnette animée par le contrepoids de ses partenaires au sol.
Cette nouvelle « surface » de danse m’amènera à me questionner sur la notion d’espace scénique – comment s’approprier les airs par la danse ? – sur la relation entre des individus au plateau, ici évidente par la notion du lien, du fil qui retient le corps.
De nouvelles lignes de fuite naîtront dans cette recherche. Les dispositifs utilisés en danse verticale apportent de nouvelles sensations, une forme de légèreté, l’impression de voler, de l’illusion.
Redessiner la palette de jeu, bousculer les repères tout en préservant le vocabulaire de la danse hip-hop m’animeront dans cette création.
Je continuerai à explorer la relation entre la danse et la musique d’Armand Amar qui fait conjuguer avec une infinie poésie les différents univers. La scénographie et les lumières contribueront à favoriser le dialogue et à harmoniser ces croisements.
J’imagine ce nouvel opus comme une hybridation et une inversion des codes de la danse, sur le fil, en équilibre ! »

Mourad Merzouki

 

Chorégraphie : Mourad Merzouki
Direction Artistique et Chorégraphie : Mourad Merzouki
Création Musicale : Armand Amar
Mise à disposition d’un espace scénique aérien : Fabrice Guillot, Cie Retouramont
Assistante du chorégraphe : Marjorie Hannoteaux
Lumières : Yoann Tivoli ; assisté de Nicolas Faucheux
Scénographie : Benjamin Lebreton
Costumes : Pascale Robin ; assistée de Gwendoline Grandjean
Mise en oeuvre des agrès : Yves Fauchon
Formation en aérien : Isabelle Pinon
Avec : Francisca Alvarez
Rémi Autechaud,, Kader Belmoktar, Sabri Colin, Nathalie Fauquette, Pauline Journé, Vincent Lafif, Maud Payen,, Manon Payet et Teddy Verardo.
Production : Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-De-Marne et la Compagnie Käfig
Coproduction : Biennale de la danse de Lyon 2018, Scène Nationale du Sud-Aquitain et la Maison des Arts de Créteil
Avec le soutien à la création de : La Comédie de Valence – Centre Dramatique National Drôme-Ardèche
Remerciements à Denis Welkenhuyzen, à l’origine de cette rencontre artistique.

vous aimerez peut-être aussi

LES MÉTIERS DU THÉÂTRE

Comment un spectacle est-t-il choisi ? Quelles sont les étapes et les obstacles qu’il traverse avant d’arriver jusqu’à vous ? Que se passe-t-il en coulisse lorsque vous avez les yeux rivés sur la scène ?
Vous ne vous doutez sûrement pas de la fourmilière qui œuvre de tous côtés, que ce soit avant, pendant, ou même après la représentation… Et c’est tant mieux ! Cela veut dire que notre travail a été accompli avec succès.

La saison 2017-2018 vue par le personnel du théâtre

La présentation de saison est un évènement marquant de la vie du Théâtre Le Forum, un rendez-vous lors duquel nous vous exposons les prochains spectacles...
Et si d'ailleurs nous vous révélions quels sont nos coups de cœur pour cette saison 2017-2018?

Un air de Western

Vendredi 28 octobre et samedi 29 octobre, le Théâtre le Forum a fait un bon dans l'espace et dans le temps autour du spectacle Saloon du Cirque Éloize.
Du hall du théâtre à la scène, du personnel aux artistes, cette fois, c'est tout le lieu qui s'est habillé de l'ambiance du far west !
Pour ne rien manquer des évènements du théâtre, suivez le Théâtre intercommunal Le Forum sur Facebook et Instagram !

et nos vidéos

DERRIÈRE LE RIDEAU : MONTAGE DE ROMÉO ET JULIETTE DE PRELJOCAJ – SAISON 16-17

EXPOSITION : RETOUR VERS LE FORUM – YVES CASS