LES MÉTIERS DU THÉÂTRE

Comment un spectacle est-t-il choisi ? Quelles sont les étapes et les obstacles qu’il traverse avant d’arriver jusqu’à vous ? Que se passe-t-il en coulisse lorsque vous avez les yeux rivés sur la scène ?

Vous ne vous doutez sûrement pas de la fourmilière qui œuvre de tous côtés, que ce soit avant, pendant, ou même après la représentation… Et c’est tant mieux ! Cela veut dire que notre travail a été accompli avec succès.

Pourtant nous constatons nous-mêmes que connaître les coulisses d’un spectacle n’empêche pas la magie d’opérer et au contraire, suscite un émerveillement plus grand… C’est pourquoi nous avons décidé de vous révéler ce qui se passe derrière les portes verrouillées, au verso des panneaux « réservé au personnel » et entre les pendrillons…


[pendrillon –ou taps- : rideaux de théâtre de faible largeur (2 à 6 mètres), souvent en velours noir, servant à cacher les coulisses.]


 

Alors que le spectateur passe en moyenne 2h30 au Théâtre Le Forum (ou le temps d’une cure express d’émotions) la préparation du spectacle qu’il vient voir peut prendre jusqu’à 20 mois.

C’est cette période que nous allons tenter de dérouler en vous présentant les différents métiers qui prennent part à la création de cet « instant T », celui que nous chérissons tous ici, l’instant où, remplie d’émotions, la salle explose dans un tonnerre d’applaudissements.

Voilà donc le chemin qu’aura parcouru un spectacle que vous pourrez voir en janvier 2018…

JUILLET 2016 – MARS 2017

 

Les programmateurs d’Aggloscènes voient près de 200 spectacles par an, afin de vous proposer une saison aussi éclectique que cohérente.

S’ils vont voir des spectacles tout au long de l’année c’est surtout au mois de juillet lors du festival d’Avignon et durant la période septembre/janvier qu’ils assistent au plus grand nombre de représentations.

Nous vous l’avons dit plus haut, les spectacles effectuent un long périple avant d’arriver sur notre scène. Ainsi, si les programmateurs ont assisté à un spectacle au mois de septembre 2016, c’était dans le but de vous le présenter entre octobre 2017 et mai 2018.

Entre les mois de septembre à janvier, le grand tableau blanc de leur bureau se remplit de propositions diverses qui balayent tous les genres artistiques.

C’est dans cette présélection qu’ils viendront « piocher » et assembler les pièces qui constituent la saison, le fruit d’un travail intense constitué de très nombreuses sollicitations, de discussions animées, de sélections et désélections, de montage de budgets et de calendriers, de négociations de cachets avec les agences de productions, jusqu’à ce qu’enfin la saison prenne forme autour du mois d’avril.

Alors que les spectacles trouvent un à un leur place dans la programmation, les programmateurs envoient les fiches techniques de ces derniers au directeur technique qui juge la faisabilité technique de la représentation en fonction des contraintes propres au Théâtre Le Forum, et qui estime les coûts supplémentaires imputés à la technique (location de matériel, embauche d’intermittents…). Chaque spectacle est différent, et la fiche technique diffère donc grandement d’un spectacle à l’autre.

MARS 2017 – JUIN 2017

 

Lorsque la programmation est arrêtée (c’est à dire autour du mois d’avril), et le budget constitué, les programmateurs présentent leur saison au directeur, puis après accord de principe, l’exposent au conseil d’administration dans son ensemble qui approuve ou non les choix des directeurs artistiques.

Le Conseil d’Administration du Théâtre Le Forum est chargé de déterminer les orientations stratégiques de la structure et de veiller à leur bon déroulement.

(Pour l’anecdote, les deux dernières saisons d’Aggloscènes ont été votées à l’unanimité par le conseil d’administration. La programmation peut donc constituer un terrain d’entente entre les gens et les partis… voilà le vrai pouvoir de l’art)

Les informations concernant la saison sont ensuite transmises aux différents services qui prennent le relais.

Le service actions culturelles et médiation s’empare de la saison pour concevoir un programme d’éducation artistique et culturelle autour des spectacles, notamment à destination du jeune public : inscriptions des jeunes sur les représentations (près de 11 000 élèves sont accueillis au Théâtre sur la saison !), organisation d’ateliers de pratique avec les compagnies, conception et rédaction des projets culturels, préparation de visite du bâtiment, conception d’expositions d’arts plastiques en lien avec les spectacles…etc. : c’est tout un travail à destination des spectateurs qui est effectué !

Et il faut le faire vite de façon à pouvoir les inscrire dans les documents de communication le plus tôt possible.

(Aviez-vous remarqué : vous trouverez les actions en parallèle des spectacles en bas des pages de votre plaquette Aggloscènes)

D’un autre côté, la personne en charge du juridique s’attèle à rédiger les contrats avec les compagnies et les productions en fonction des éléments qui ont été négociés par les programmateurs. C’est ce contrat qui scelle l’accord entre la compagnie et le théâtre qui diffuse son spectacle. Tous les éléments sont abordés dans les contrats : La date du spectacle, le prix d’achat, les conditions d’accueil des artistes et techniciens de la troupe (autrement appelées VHR : voyage, hébergement, restauration), le matériel éventuel à se procurer pour le spectacle…

Enfin, les éléments de la saison et des actions culturelles sont transmis au service communication qui va commencer l’élaboration du programme ainsi que de tous les autres supports imprimés et web où vous pourrez consulter la saison dans son ensemble dès la présentation de saison : plaquette, dépliant, évènements Facebook, site internet, un travail intense sur une très courte période.

(Pendant cette période, en parallèle, l’ensemble de l’équipe prépare la présentation de saison : le concept, la recherche des artistes qui s’y produiront, la technique qu’il faudra mettre en place, la logistique et l’embauche, la création du film de présentation… La présentation de saison est en fait un condensé de tout ce que nous vous présentons dans cet article. Retour sur la présentation de saison 2017-2018 ici )


JUIN 2017 – AOÛT 2017

 

Courant juin, et une fois que la programmation vous a été présentée, nous ouvrons les abonnements, puis la billetterie individuelle au mois de juillet. C’est là qu’entrent en actions les agents de billetterie qui vous accueillent et vous conseillent dans vos choix de spectacles après avoir programmé toute la saison dans le logiciel de billetterie.

(N’hésitez pas à solliciter l’accueil du Théâtre Le Forum pour toute question pratique ou artistique relative à un spectacle !)

Au mois d’août, l’équipe du théâtre qui vient de vivre le moment le plus chargé de l’année se repose un peu de façon à être en forme pour vous accueillir à l’ouverture de la saison.

 

SEPTEMBRE 2017 – JANVIER 2018

 

Alors que la date du spectacle approche, le service communication s’enquiert du nombre de places achetées pour le spectacle. Si le nombre de spectateurs est jugé insuffisant par rapport aux estimations, une campagne de communication particulière est lancée à travers divers médias : affichage, réseaux sociaux, campagne d’envois de mails, presse… en plus de la communication habituelle assurée tout au long de l’année.

Durant ce même laps de temps, la personne en charge de la logistique et de l’accueil des artistes organise la venue des artistes : réservation des transports, des nuitées d’hôtel si besoin, des repas, des besoins divers. Cette personne crée une feuille de route : de l’heure d’arrivée des artistes, à l’heure de départ, toute la journée du spectacle est détaillée… Cette feuille est envoyée à l’équipe du théâtre et à la compagnie pour synchroniser les équipes. Pour l’anecdote, la demande en terme de nourriture va différer que ce soit une troupe de danseurs ou une troupe d’acteurs par exemple. Certains artistes ont eux, des demandes particulières qui leur sont propres (cependant, citron et miel sont toujours les bienvenus !)

Ensuite cette personne convoque les ouvreuses qui vous placeront en salle ainsi que les agents du bar. Elle remplit également le stock de boissons et organise la mise en place du bar et du restaurant.

En parallèle les régisseurs du théâtre sont, eux, en contact avec les techniciens des compagnies afin de pouvoir prévoir au mieux leurs besoins techniques et humains dès leur arrivée. En fonction des besoins de la compagnie vus avec les régisseurs, le directeur technique embauche les intermittents nécessaires à la mise en place du spectacle et loue parfois du matériel.

SPECTACLE J- QUELQUE JOURS

 

Quelques jours avant le spectacle (1, 2 ou 3 jours parfois), les techniciens effectuent un pré-montage (préparation des installations) puis les techniciens de la compagnie arrivent avec le camion de décors, de costumes et de matériel…

Les techniciens de la compagnie, accompagnés des permanents du théâtre et des intermittents embauchés pour l’occasion commencent le montage du spectacle : installation du matériel son et lumière, montage du décor, réglage des lumières et du son pendant lesquels les machinistes ajustent les derniers détails (nettoyage, organisation des câbles sur le sol, installation des loges de changements rapides et surtout balisage des coulisses afin de pouvoir se repérer dans ce lieu que la compagnie ne connait pas).

C’est également à ce moment-là que le service communication crée et imprime vos programmes de salle.

LE JOUR J

 

Alors que la technique finit de monter le spectacle, la compagnie (ou l’artiste) arrive, accompagné de son équipe (administrateur(trice) de tournée, maquilleur(se)/coiffeur(se), costumier(e)…) le nombre de personnes dans une compagnie est très variable. Lors d’un opéra par exemple, il peut nous arriver d’accueillir jusqu’à 120 personnes (solistes, musiciens, choristes, costumiers, techniciens, équipe administrative…)

La personne en charge de l’accueil de artistes leur fait visiter le théâtre, les amène à leur loge, ainsi qu’au « catering », grande pièce où il trouveront des tables, des canapés et de quoi se restaurer.

(Lors des opéras, les équipes sont tellement nombreuses que le catering se transforme en loge géante pour le chœur.)

Les artistes descendent en général sur le plateau (autre nom de la scène) quelques heures avant le spectacle afin de caler les placements, de faire les balances, de répéter ou même de faire une classe de danse (pour les ballets).


L’HEURE H

 

Les agents d’accueil s’assurent que le hall est prêt à vous accueillir ;

Les agents de sécurité arrivent et font le tour du bâtiment et des sorties de secours, puis se postent à l’entrée pour l’arrivée des premiers spectateurs ;

La personne en charge de la logistique accueille les vacataires (ouvreur(se)s, personnel de bar et du vestiaire) et les oriente vers leur poste ;

Le restaurant et le bar ouvrent alors que les premiers spectateurs arrivent ;

Les mécènes bénéficient d’un cocktail au 3e étage ;

Le techniciens et régisseurs se mettent en place ;

Les artistes se préparent en coulisse ;

 

Et le rideau s’ouvre… enfin…

Pendant le spectacle, le personnel du théâtre veille à ce que tout se déroule correctement. Les ouvreuses restent en salle de manière à placer les retardataires et à surveiller la salle.

Pendant qu’en coulisse, tout s’active.

Le Théâtre Le Forum met un point d’honneur à ce que les artistes bénéficient des meilleures conditions possibles pour exercer leur art. Ils doivent pouvoir faire confiance à la technique et au personnel du théâtre pour que rien ne vienne les déranger pendant la représentation.

Le régisseur plateau s’occupe de la scène, du lever de rideau aux changements de décors, en passant par la surveillance de ce qui est accroché en hauteur et que vous ne voyez pas…

(d’ailleurs, le but des techniciens plateau est celui-ci : que vous ne vous aperceviez pas de leur présence… et pourtant… ils sont partout et ils s’activent du début à la fin du spectacle !)

Le régisseur lumière assure la permanence technique durant les spectacles. Il en est de même pour le régisseur son qui reste présent afin de guider le technicien son de la compagnie ou qui gère parfois la console son lui-même.

Le directeur technique supervise l’ensemble des équipes et donne les « top » dans les intercom. Les équipes techniques sont en contact permanent durant toute la durée du spectacle, toujours dans le plus grand silence.


[Les intercoms sont des casques accompagnés d’un micro, reliés ensemble afin de pouvoir communiquer à distance de façon discrète.].


Et là…

La magie opère !

N’est-ce pas ?

Au moment de vos applaudissements (et des nôtres), les agents d’accueil se préparent à vous renseigner sur les prochains spectacles et le personnel du bar reprend ses fonctions pour ceux qui auraient besoin de parler de la représentation autour d’un dernier verre.

Les mécènes du théâtre bénéficient d’une coupe de champagne au premier étage.

Le tout, pendant que les techniciens démontent le spectacle qu’ils viennent pourtant à peine de terminer de monter, quelques heures plus tôt.

Alors que le théâtre ferme ses portes et redevient silencieux, on entend les bruits des machines et les instructions données et reçues entre les techniciens.

Le lendemain, le ménage est fait et on reprend le travail pour les prochains spectacles.

EN PARALLÈLE

 

Bien sûr ce que vous venez de lire ne concerne qu’une partie de l’activité des équipes qui font tourner le théâtre. Et certains n’ont pas encore été cités :

Un agent de maintenance s’occupe du bâtiment dans son ensemble : de l’alimentation électrique en passant par la plomberie, le chauffage, la menuiserie, la peinture, etc… mais s’occupe aussi des contrôles périodiques et des commissions de sécurité. Pour un bâtiment aussi grand que le Théâtre Le Forum, vous vous doutez bien que le travail ne manque pas.

Le service comptabilité travaille aussi tout au long de l’année à la préparation des conseils d’administration, à l’élaboration des délibérations, ainsi qu’à leur transmission en préfecture pour contrôle de légalité. Durant l’exercice budgétaire, ce service suit également l’exécution des dépenses et des recettes conformément aux règles de la comptabilité, et en étroite collaboration avec l’agent comptable qui relève de la Direction Générale des Finances publiques.

Tout cela est fait en relation permanente avec le directeur de la structure qui supervise l’ensemble de l’équipe et qui s’occupe à mettre en application les directives et orientations donnée par le conseil d’administration et son président.

Sachant tout cela, peut-être verrez-vous votre prochain spectacle différemment… mais rappelez-vous une chose en ce qui concerne le spectacle vivant… seule l’émotion compte…

 

Théâtre Le Forum, diffuseur d’émotions

 

vous aimerez peut-être aussi

La saison 2017-2018 vue par le personnel du théâtre

La présentation de saison est un évènement marquant de la vie du Théâtre Le Forum, un rendez-vous lors duquel nous vous exposons les prochains spectacles...
Et si d'ailleurs nous vous révélions quels sont nos coups de cœur pour cette saison 2017-2018?

Un air de Western

Vendredi 28 octobre et samedi 29 octobre, le Théâtre le Forum a fait un bon dans l'espace et dans le temps autour du spectacle Saloon du Cirque Éloize.
Du hall du théâtre à la scène, du personnel aux artistes, cette fois, c'est tout le lieu qui s'est habillé de l'ambiance du far west !
Pour ne rien manquer des évènements du théâtre, suivez le Théâtre intercommunal Le Forum sur Facebook et Instagram !

JAZZOGRAPHIE : RETROSPECTIVE

Mario Ferreri et l'univers de la lithographie se sont installés au Théâtre Le Forum...
Pendant toute la durée de l’exposition, les artistes Yves Aubry, Carla Benvenuto, Charles Berberian, Yves Cass, Michel Moreau et Mario Ferreri se sont emparé du procédé lithographique afin de créer un album inédit imprimé en quantité très limitée. Des démonstrations, des ateliers, ainsi qu’un finissage avant le spectacle « Le Carnaval jazz des animaux », ont accompagné l’exposition afin de nous faire découvrir le travail des maitres lithographes.

et nos vidéos

DERRIÈRE LE RIDEAU : MONTAGE DE ROMÉO ET JULIETTE DE PRELJOCAJ – SAISON 16-17

EXPOSITION : RETOUR VERS LE FORUM – YVES CASS